La rentrée à l’école de Pénerf

Dans la première partie de cet article nous vous raconterons l’histoire de l’école de Pénerf aujourd’hui fermée et dont le bâtiment sert à abriter « La maison de l’huître ». En deuxième partie nous vous présenterons quelques photos d’époques et pour la dernière partie nous avons rencontré l’un des anciens élèves Erwan qui nous livrera quelques souvenirs.

L’école de Pénerf

Penerf - 02 - l'Ecole

vieux cartable en cuir
Vieux cartable en cuir, bien lourd et peu fantaisiste…

Maurice Berrier, président de Damgan et son histoire pendant de nombreuses années   évoque ce lieu exceptionnel situé sur le port de Pénerf et pourvu d’un bel espace à l’arrière dans  les annales 2006 et dans le Bulletin Municipal de la même année.

En 1853, les habitants de Pénerf signent une première pétition pour avoir une école. Tout d’abord, celle-ci, située à proximité de l’église, accueillait les filles et les garçons jusqu’à neuf ans.

Vieux sabots en bois
Vieux sabots de bois: il fallait les laisser dans la première pièce de l’école, sous les patères à manteaux.

En 1871, le traitement de l’institutrice de Damgan est de 644 francs par an alors que celui de l’institutrice de Pénerf est de 400 francs par an et cette injustice perdurera pendant des années.

L’école libre d’abord est ensuite devenue publique et l’institutrice a tout simplement changé de statut. Les locaux, extrêmement vétustes, ont été rachetés par la commune en 1897.

En 1894, le Préfet somme le Maire de Damgan d’avoir à Pénerf, une maison d’école correcte, sinon il l’inscrira d’office dans le budget de la commune.

119_001
Les « villas » de Pénerf. En réalité la bâtisse du milieu est l’école, vue de l’arrière!

Le projet d’une nouvelle construction a été finalement entrepris en 1910 et l’école type d’architecture de Jules Ferry appelée « Maison d’école de Hameau» a été ouverte en 1914 afin d’y accueillir soixante élèves. Il est même arrivé que cent enfants soient entassés dans la classe unique sous la responsabilité d’une seule institutrice. Pour faire face à cette situation difficile, certaines devaient faire preuve d’une grande sévérité et un placard sous l’escalier portait le nom de cachot. L’enseignante disposait d’une habitation et d’un jardin accolés à la classe.

reglement écoleAnne-Marie Coffournic, institutrice de 1973 à 1984 évoque les conditions de vie dans l’école : «  il fallait aller chercher l’eau à la pompe dans la cour de l’école. La classe était chauffée par un poêle à charbon et une estrade permettait d’écrire au tableau. Ils aimaient s’ébattre dans la belle cour ombragée entourée de murs en pierre. Quelquefois, les élèves avaient l’autorisation de se lever pour regarder le port et les bateaux. Certains faisaient l’école buissonnière pour aller à la pêche

En 1984, l’école ferme et les locaux sont occupés par le responsable des employés communaux puis sont mis à la disposition de la SNSM pour loger le personnel saisonnier pendant l’été.

En 1991, une première exposition sur l’ostréiculture se déroule dans l’ancienne classe unique appelée désormais la Maison de l’Huître, complétée par l’installation d’une annexe de l’Office du Tourisme (Point I).

A partir de 1992, l’association Damgan et son histoire organise avec succès chaque année une exposition sur une sujet différent : les bains de mer, le mariage à Damgan, le rivière de Pénerf etc…

La Municipalité a réalisé progressivement depuis 1996 des travaux d’aménagements dans ce bâtiment plein de charme. La toiture a été totalement refaite.

Cette salle est toujours utilisée au cours de l’année et pendant l’été par des réunions, expositions, conférences et autres activités culturelles.

Quelques photos d’époque…

Penerf - 11

Penerf - 06

 

Penerf - 03

 

Penerf - 04

 

Penerf - 05

 

Penerf - 10

Penerf - 09

 

Penerf - 08

Souvenirs d’un ancien élève.

erwan-dufreche-1980
Le jeune Erwan Dufrêche, en 1980

Interview d’Erwan Dufrêche, aujourd’hui dynamique chef d’entreprise damganais qui a fait toutes ses études primaires à l’école de Pénerf.

Combien d’année avez-vous passé à l’école de Pénerf ?

J’ai fait toutes mes études primaires à l’école de Pénerf et elle a fermé l’année où je terminais mon CM2 en 1984. J’ai eu de la chance de bénéficier de cet environnement exceptionnel sur le port de Pénerf où nous pouvions surveiller les passages des bateaux et aller à l’école près de chez nous tout en apprenant à lire, écrire et compter.

Qui était votre institutrice ?

Mon institutrice était Madame Coffournic qui a enseigné dans l’école de 1973 à 1984. Elle était à la fois respectée et aimée par ses élèves. Très dynamique, elle avait un esprit d’ouverture et nous faisait découvrir Paris, nous emmenait visiter le parc de Thouary ou encore nous faisions avec elle des expéditions en classes de neige. Pour financer ces sorties, elle organisait avec les parents des kermesses qui nous ont laissé des souvenirs inoubliables.

Vous arrivait-il de chahuter ?

Avec Madame Couffournic, il n’en était pas question cependant nous faisions parfois des bêtises par exemple en allant dérober les fraises que Monsieur Coffournic cultivait dans son jardin puisqu’à Pénerf l’institutrice habitait à côté de l’école dans le même bâtiment et son jardin jouxtait la cour de récréation.

Commentaire(s) sur “La rentrée à l’école de Pénerf

  • 12 octobre 2016 at 20 h 41 min
    Permalink

    Un souvenir qui me vient le premier et c’était de ramasser les escargots le soir après l’école dans les murs de la cour avec la fille de la Directrice . Et l’été d’aller se baigner dans le port après la classe !!

    Reply

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *